Au début du mois de novembre dernier j’ai eu un petit coup de mou et l’impression de ne pas avoir assez profité de mes vacances d’été (15 jours c’est vraiment le minimum syndical) alors j’ai eu envie de planifier une petite escapade en famille au soleil, autour de Noël ce qui coïncidait aussi à mes 40 ans, histoire de faire passer (et se dorer) la pilule au soleil !

Paysage LanzaroteMon 1er réflexe a été d’aller sur le site de l’aéroport de Bordeaux > rubrique les vols low cost et de choisir sur la carte le point le plus au sud : Fuerteventura dans les îles Canaries… J’ai commencé à me renseigner sur ces îles et j’ai été attirée par Lanzarote qui est plus petite et, à priori, la moins touristiques des îles Canaries.

Bon sur la période de Noël c’est sûr les tarifs étaient un peu élevés, mais du samedi 05 au samedi 12 janvier, les 3 billets aller-retour nous ont couté 495€ avec Volotea ! Dans la foulée nous avons réservé une voiture (l’équivalent d’une fiat 500) pour 134€ la semaine avec la société locale CICAR, que nous avons directement récupérée à l’aéroport.

Pour le logement on a été moins bons… En novembre j’avais repéré plusieurs maisons authentiques sur Airbnb dont notamment celle-ci https://fr.airbnb.com/rooms/17412435 ,  mais en voulant valider mon choix 1 mois plus tard, à ma grande surprise, aucun des logements que j’avais sélectionné n’était disponible… Il faut dire que l’île n’est pas grande et qu’à part les gros complexes hôteliers il n’y a pas non plus pléthore de choix en termes d’habitations indépendantes. A une semaine du départ nous n’avions toujours rien trouvé de sensationnel et nous misions sur une réduction last minute sur Booking, et puis avec chance je suis tombée sur cette annonce qui venait d’être mise en ligne https://fr.airbnb.com/rooms/30961779

Nous n’avions donc pas pris de congés pour les fêtes et le 5 janvier, alors qu’il faisait 5° à Bordeaux, nous étions ravis surexcités de nous envoler vers Lanzarote où les 25° nous attendaient !!

Voici donc notre périple en famille à Lanzarote, avec un enfant de 3 ans :

> Dans le Nord

lagune de Caleton Blanco
lagune de Caleton Blanco

C’est à mon sens la plus belle plage de l’île « lagune de Caleton Blanco » qui est juste avant le village d’Orzola (petit parking sur la gauche) : sable blanc + roches volcaniques noires + eau turquoise = dépaysement garanti !
Orzola est un petit village de pêcheur et nous avions déjeuné chez « OS Gallegos » qui a l’avantage d’avoir une belle terrasse au soleil, une aire de jeux pour les enfants juste en face, un large choix de tapas et des serveurs très sympas qui parlent français.

Jameos del Agua
Jameos del Agua

Avant de partir j’avais repéré « Jameos del Agua » qui est un site incroyable conçu par un artiste local, César Manrique, qui a dessiné un restaurant, une salle de concert, un bar, une piscine, et tout cela dans un décor naturel de roches et de verdure subtropicale. Je recommande sans hésiter ce lieu atypique par contre nous avions réservé le restaurant dit gastronomique qui n’est qu’un piège à touristes hors de prix ! Je conseille plutôt d’y boire un verre et de repérer sur leur site les soirs de concerts (à partir de 22h30) car l’acoustique des lieux est vraiment incroyable.
Dans le Nord il y a aussi « Punta Mujeres » (piscines naturelles) et « Cueva de los Verdes » (cave souterraine) que nous n’avons pas eu l’occasion de faire mais qui apparemment valent le coup d’œil.

> A l’Ouest

Parc national de Timanfaya
Parc national de Timanfaya

Le parc national de Timanfaya est l’attraction touristique la plus populaire de l’île, 1 Million de personnes visitent ce paysage de lave étonnant et exceptionnel dont les dernières éruptions volcaniques datent de 1730 à 1824. C’est un paysage lunaire fascinant qu’il est possible de visiter en bus via une visite guidée mais nous avons préféré contourner le parc en voiture et faire une petite randonnée facile d’une heure autour du plus vieux cratère de l’île. Vous préférez visiter en autonomie ?
Renseignez-vous au bureau d’information du Timanfaya, ils vous proposeront différents itinéraires adaptés.

El Golfo
El Golfo

Non loin du Timanfaya se trouve El Golfo, une plage de sable et galets noirs de laquelle vous pourrez observer El Lago Verde, un petit lagon vert atypique mais dans lequel vous ne pourrez pas vous baigner. A savoir : la plage est assez exposée au vent mais si vous vous calez contre la roche vous ne le sentirez pas du tout. Dans le village de El Golfo il y a de nombreux restaurants de poissons qui offrent une magnifique vue mer (ou océan plutôt) ; nous avons bien apprécié notre poulpe grillé et notre paëlla en terrasse du Costa Azul

Sur la route vous pourrez admirer les marais salants, un paysage que je trouve toujours étonnant.

> A l’Est

Risco de Famara
Risco de Famara

Ne louper pas le coucher du soleil qui se reflète sur les falaises du Risco de Famara.

Puerto Carmen (où nous logions) n’a pas grand intérêt, c’est une station balnéaire plébiscité par les anglos-saxons qui a comme seul avantage d’avoir un grand choix d’hébergements, de commerces et restaurants autour.

Nous avions parlé à notre fils du Rancho Texas Park et avons attendu le dernier jour pour nous y rendre car (malheureusement) il s’en souvenait encore… Ce parc d’attraction est un mélange de Zoo-Aqualand-Marineland très bien entretenu,  il vaut mieux étant donné le tarif de 30€ l’entrée pour les adultes et 22€ pour les enfants (gratuit jusqu’à 3 ans). A ce prix là mieux vaut y passer la journée en prenant ses affaires de plage, et son pic-nique car la nourriture y est exécrable ! Le parc est agréable, on y observe différentes espèces : oiseaux, reptiles, tigres blancs, dauphins et un espace aquatique a été aménagé avec plusieurs zones de baignade, jeux et toboggans. En toute franchise ce genre d’endroit ce n’est pas ma tasse de thé, mais bon des fois on fait des concessions pour voir les yeux émerveillés de nos enfants 🙂

> Au Sud

Playa Blanca c’est LA station balnéaire de l’île qui n’a rien d’authentique et qui ressemble à un parc d’attraction conçu pour des touristes ou s’enchaînent boutiques et restaurants, sans grand intérêt à mon sens. On y a quand même mangé une bonne viande grillée face à la mer (cherchez l’erreur !) au « Restaurante Grill Volcan De Timanfaya » : un bon rapport qualité/prix et des serveurs adorables avec les enfants.

Playa Mujeres
Playa Mujeres

Dans le parc naturel de Los Ajaches (entrée 3€) il y a plusieurs plages avec chacune leur caractère, nos préférées : Papagayo et Playa Mujeres, attention pas d’ombre ni de commerces à proximité, pensez à venir avec eau et protection solaire !

> Dans les terres

Teguise - Lanzarote

Téguise a été la capitale de Lanzarote et c’est aujourd’hui un village plein de charme avec sa place de l’église, ses petites ruelles et ses maisons blanches.

C’est assez surprenant sur cette terre aride, mais il existe des vignobles à Lanzarote et leur vin blanc est même plutôt bon. Sur l’île il est possible de visiter des Bodega et nous avion repéré celle d’El Grifo mais que nous n’avons pas eu l’occasion de voir au final.

 

 

Bon à savoir :
L’île est réputée pour le vélo et ses spots de surf, kitesurf et parapente.
Il est aussi possible de faire de la plongée sous-marine et des cours de cuisine.

LES + LES –
3h de vol et 1h de décalage horaire
25° en plein mois de janvier
La diversité des paysages : plage de sable blanc ou noir, terres arides avec cactus, désert volcanique, maisons blanches, …
Les horaires cool à l’espagnol et pouvoir déjeuner/diner à n’importe quelle heure.
Pas grand-chose en fait !  Sauf peut-être le manque d’authenticité car pendant notre séjour nous avons croisé beaucoup plus de touristes que d’autochtones.

En résumé ce voyage en terre inconnue a été une très bonne surprise pour toute la famille, cela nous a permis de nous ressourcer, de faire le plein de vitamine D et de revenir reboostés pour affronter l’hiver > à votre tour d’y aller !

Lanzarote en famille

Zù le guide

Laisser un commentaire